Logo letter
5602b3aad7af4
543574c5b23d6
54357257b295f
Bruce-Lee
Howard_Phillips_Lovecraft
téléchargement
KQqnJRFk5M2-tqFohtGuM1OwiOI
642831fa13972ab9e4ca6737a80b5a98
Ma_1137-MR_261
220px-Miyamoto_Musashi_killing_a_giant_nue
images
wallpaper.wiki-Fight-Club-Movie-Desktop-Wallpaper-PIC-WPD006869
2116PH62GsL._UX250_
Paul_Verlaine_p14
IMG_20181205_110941_584
fran

"Il y avait quelque chose d'indéterminé

avant la naissance de l'univers.

Ce quelque chose est muet et vide.

Il est indépendant et inaltérable.

Il circule partout sans se lasser jamais.

Il doit être la Mère de l'Univers."

 

Lao-tseu (VIè-Vè siècle AvJC), "Tao-tö king",

Edt. Gallimard, St-Amand 2002, p. 39.

___________________________________________________________________

 

"Si tien arreglu, s'arreglará; si nun lu tien, arregláu ta."

"Si cela peut s'arranger, cela s'arrangera; si cela ne se peut, c'est dès lors arrangé".

 

Sens donné: il est nécessaire d'affronter les problèmes et l'adversité avec calme.

 

Dicton asturien (région du nord atlantique de l'Espagne) énoncé en "Bable", langue spécifique à l'aire géographique comprise entre la Galice et la Cantabrie.

___________________________________________________________________

 

"Il ne suffit pas d'apprendre à l'homme une spécialité. Car il devient ainsi une machine utilisable mais non une personnalité. Il importe qu'il acuière un sentiment, un sens pratique de ce qui vaut la peine d'être entrepris, de ce qui est beau, de ce qui est moralement droit. Sinon il ressemble davantage, avec ses connaissances professionnelles, à un chien savant qu'à une créature harmonieusement développée. Il doit apprendre à comprendre les motivations des hommes, leurs chimères et leurs angoisses pour déterminer son rôle exact vis-à-vis des proches et de la communauté."

 

Albert Einstein (1879-1955) in "Comment je vois le monde",

Edt. Flammarion, Paris  2009, p. 34.

___________________________________________________________________

 

"La chose la plus miséricordieuse qui fut jamais accordée à l'homme est son incapacité à faire le rapprochement entre toutes ses connaissances. Nous vivons sur une île d'ignorance placide, au beau milieu des mers noires et infinies sur lesquelles il n'a jamais été prévu que nous naviguions très loin. Les sciences, dont chaque branche avance péniblement et exclusivement dans son domaine propre, ne nous ont pas vraiment fait de tort. Mais, un jour, le puzzle reconstitué de toutes nos connaissances encore dissociées, nous ouvrira de telles perspectives effroyables de la réalité et de notre terrifiante situation que cette révélation nous rendra fous ou nous fera fuir ces lumières mortelles pour replonger dans un âge des ténèbres paisible et sûr."

 

H. P. Lovecraft (1890-1937) in "L'appel de Chtulhu", chapitre I.

___________________________________________________________________

 

"Sous le soupir de l'amie

toute la nuit se soulève, 

une caresse brève

parcourt le ciel ébloui

 

C'est comme si dans l'univers

une force élémentaire

redevenait la mère

de tout amour qui se perd."

Extrait d'un poème de Rainer Maria Rilke (1875-1926)

in "Lettres à un jeune poète", Edt. Livre de Poche, Paris, 1989, p. 168.

___________________________________________________________________

 

"L'homme, tel que le conçoit l'existentialiste, s'il n'est pas définissable, c'est qu'il n'est d'abord rien. Il ne sera qu'ensuite, et il sera tel qu'il se sera fait. Ainsi, il n'y a pas de nature humaine, puisqu'il se conçoit, mais tel qu'il se veut, et comme il se conçoit après l'existence, comme il se veut après cet élan vers l'existence, l'homme n'est rien d'autre que ce qu'il se fait."

 

Jean-Paul Sartre (1905-1980), "L'existentialisme est un humanisme",

Edt. Gallimard, Paris, 1996, pp. 29-30.

___________________________________________________________________

 

"Le temps est comme un fleuve et un courant violent formé de toutes choses. Aussitôt, en effet, qu'une chose est en vue, elle est entraînée; une autre est-elle apportée, celle-là aussi va être emportée."

 

Marc-Aurèle (121-180), "Pensées pour moi-même",

Edt. Flammarion, Paris, 1992, p. 67.

___________________________________________________________________

 

"Dans la Voie de la tactique l'esprit doit avoir la même position que dans la vie quotidienne. Dans la vie courante ou au moment d'appliquer la tactique rien ne doit changer. Conservez un esprit vaste, droit, sans trop de tension ni aucun relâchement, évitez qu'il soit unilatéral, maintenez-le au juste milieu, faites-le agir tranquillement de façon que cette agitation ne s'arrête même un seul instant: réfléchissez bien à tout cela. Même si le corps est en position tranquille l'esprit lui, ne doit pas demeurer tranquille. Même si le corps agit très rapidement, l'esprit, quant à lui, ne doit pas du tout agir rapidement. L'esprit ne suit pas le corps et le corps ne suit pas l'esprit...Rendez votre esprit indécelable par les autres."

 

Myamoto Musashi (1584-1645), "Traité des cinq roues",

Edt. Albin Michel, Paris, 1983, p. 72.

___________________________________________________________________

 

"Un guerrier de la lumière n'est jamais un lâche. La fuite peut être une excellente méthode de défense, mais on ne peut y recourir quand la peur est vive. Dans le doute, le guerrier préfère affronter la défaite puis soigner ses blessures - car il sait que, s'il fuit, il donne à l'agresseur un pouvoir plus grand que celui qu'il mérite.  Dans les moments difficiles et douloureux, le guerrier assume sa position d'infériorité avec héroïsme, résignation et courage." 

 

Paulo Coelho, "Manuel du Guerrier de la Lumière",

Edt. Anne Carrière, Paris, 1998, p. 63.

___________________________________________________________________

 

Poème de "Tote",

écrits qu'il qualifiait "d'annotations"

laissées à ses amis. 

Jose Enrique Garcia Lopez

Poète asturien

in "Tote, poemas y recuerdos", Edt. Raúl Castañon del Rio, p. 33.34, 2017

Tote, tu familia y sobrinos te recuerdan

___________________________________________________________________

 

Cualquier dia

crearé el universo

con frondosos desiertos,

solitarias praderas

y sólo cielos grises.

La suerte de morir

del inmortal

nunca la tiene el muerto.

...

Aqui sólo quedamos los cautivos

que seguimos creciendo cada dia

presos de nuestra propia sombra,

recortada

rehenes claustrofóbicos del miedo.

Enojados algunos,

otros ebrios.

Molécula de Dios, o del diablo,

qué importan los origenes del tiempo.

 

 

838_054_sma1515

" Il y a une élévation qui ne dépend point de la fortune: c'est un certain air qui nous distingue et qui semble nous destiner aux grandes choses; c'est un prix que nous nous donnons imperceptiblement à nous-mêmes; c'est par cette qualité que nous usurpons les déférences des autres hommes, et c'est elle d'ordinaire qui nous met plus au-dessus d'eux que la naissance, les dignités, et le mérite même."

 

Le Duc François de La Rochefoucauld (1613-1680)

in "Maximes et réflexions diverses",

Edt. GF Flammarion, Paris, 1977

p. 79, maxime 399.

___________________________________________________________________

 

 

 

Préceptes, aphorismes, dictons, métaphores, maximes, citations ou autres figures d'une sagesse populaire longuement perpétuée par une tradition orale ou écrite, recèlent en leur cœur les réponses rhétoriques à bien des impasses de la vie quotidienne. Mais il sera également question de références scientifiques ou philosophiques.

_____________________

 

arton20527-101e9
Albert-Einstein-Portrait2

"Je suis ce que rien n'atteint

Je suis ce que tout traverse

Je suis l'Immobile

Je suis l'Esprit"

 

Extrait d'un Poème de Lee Jun-Fan (alias Bruce Lee - 1940-1973)

relatif à la force de l'esprit dans la pratique des arts martiaux, in Bruce Lee & M. Uyehara,

"Ma méthode de combat", Budo Editions, Noisy-sur-Ecole 2002, p. 234.

___________________________________________________________________

 

"Que l'anthropologie se proclame "sociale" ou "culturelle", elle aspire toujours à connaître l'homme total, envisagé, dans un cas, à partir de ses productions, dans l'autre, à partir de ses représentations. On comprend ainsi qu'une orientation "culturaliste" rapproche l'anthropologie de la géographie, de la technologie et de la préhistoire, tandis que l'orientation "sociologique" lui crée des affinités plus directes avec l'archéologie, l'histoire et la psychologie. Dans les deux cas, une liaison particulièrement étroite existe avec la linguistique, puisque le langage est à la fois le fait culturel par excellence (distinguant l'homme de l'animal) et celui par l'intermédiaire duquel toutes les formes de la vie sociale s'établissent et se perpétuent.  Il est donc logique que les strucutres académiques analysées par le rapport général répugnent le plus souvent à isoler l'anthropologie et la mettent plutôt en "constellation", si l'on peut dire, avec une ou plusieurs des disciplines suivantes."

 

Claude Lévi-Strauss concernant l'état des lieux de l'anthropologie vers la moitié du XXème siècle in "Anthropologie structurale", Edt. Librairie Plon, Paris, 1974, pp. 416-417.

L'idée d'une "anthropologie constellaire" persiste dans son épistémologie actuelle, bien que les liens pluridisciplinaires se soient davantage complexifiés.

___________________________________________________________________

 

"La Nature est un temple où de vivants piliers

Laissent parfois sortir de confuses paroles;

L''homme y passe à travers des forêts de symboles

Qui l'observent avec des regards familiers.

 

Comme de longs échos qui de loin se confondent

Dans une ténébreuse et profonde unité,

Vaste comme la nuit et comme la clarté,

Les parfums, les couleurs et les sons se répondent..."

Charles Baudelaire (1821-1867)

in "Les Fleurs du Mal", "Correspondances",

Livre de Poche, Librairie Générale Française,

Paris, 1999, p. 55.

___________________________________________________________________

 

Un jour ou l'autre,

je créerai l'univers

avec d'abondants déserts,

des prairies solitaires

et uniquement des cieux grisonnants.

La chance qu'a de mourir

l'immortel

jamais le mort ne la détient.

...

Ici ne restons que les captifs

qui continuons à grandir chaque jour

prisonniers de notre ombre propre,

élaguée

otages claustrophobiques de la peur.

En colère pour certains,

ivres pour d'autres.

Molécule de Dieu ou du diable,

qu'importe l'origine des temps.

"Il pleure dans mon coeur

comme il pleut sur la ville, 

Quelle est cette langueur

Qui pénètre mon coeur?

 

Ô bruit doux de la pluie

Par terre et sur les toits!

Pour un coeur qui s'ennuie

Ô le chant de la pluie!

 

Il pleure sans raison

Dans ce coeur qui s'écoeure.

Quoi! nulle trahison?

Ce deuil est sans raison.

 

C'est bien la pire peine

De ne savoir pourquoi,

Sans amour et sans haine, 

Mon coeur a tant de peine!

Verlaine (1844-1896), Ariettes oubliées III

in "Romances sans paroles"

Edt. Livre de poche, Paris, 2002, p. 75.

___________________________________________________________________

 

 

"On achète des meubles. On se dit: ce sera le dernier canapé dont j'aurai besoin de toute mon existence. On achète le canapé, et pendant quelques années on se satisfait du fait que, quoi qui puisse arriver, au moins, on a réglé le problème du canapé. Et ensuite  le lit parfait. Les rideaux. Le tapis. Ensuite, on se trouve pris au piège de son adorable nid d'amour, et les choses qu'on possèdait, ce sont elles qui vous possèdent maintenant."

 

Chuck Palahniuk fait parler un de ses personnages

dans le roman "Fight Club" dont le film homonyme

s'est inspiré.

In "Fight Club", Edt. Gallimard, Folio SF., s.l., 1999, p. 60

___________________________________________________________________

 

 

anthropo

"Celui qui veille sur sa bouche garde son âme ; celui qui ouvre trop ses lèvres court à sa perte."

 

 "Le Livre des Proverbes", "La Sainte Bible", Chapitre XIII Verset 3,

Edt. Société de Saint Jean L'Evangéliste, Desclée et Cie, Paris 1939, p. 863.

___________________________________________________________________

 

"D'une goutte d'eau, un logicien pourrait inférer la possibilté d'un océan Atlantique ou d'un Niagara, sans avoir vu ni  l'un ni l'autre, ni même en avoir entendu parler. Ainsi, toute la vie est une longue chaine dont chaque anneau donne le sens. Comme toutes les autres sciences, la science de la déduction et de l'analyse ne peut s'acquérir qu'au prix de longues et patientes études; du reste notre vie est trop brève pour nous permettre d'atteindre la perfection."

 

Sir Arthur Conan Doyle (1859-1930), "Sherlock Holmes. Etude en rouge.",

Edt. Laffont, Paris, 1956, p.42

___________________________________________________________________

 

 

images

"Celui qui aime ce qu'il fait, quelle qu'en soit la nature, s'en trouvera largement récompensé. Par exemple, si quelqu'un s'intéresse aux fleurs, même s'il lui arrive un jour d'en manquer, il trouvera toujours un moyen d'en cultiver de nombreuses variétés, même les plus inhabituelles. Il en est de même pour devenir un homme de talent."

 

Tsunetomo Yamamoto (1659-1748), "Hagakure"

in Kazumi Tabata, "Tactiques secrètes. Leçons des grands maîtres des temps anciens.",

Edt. Budo, Noizy-sur-Ecole, 2004, p. 162

___________________________________________________________________

 

 

 

"Quand on lutte avec des monstres, on doit veiller à ne pas devenir soi-même un monstre. Quand tu fixes longtemps ton regard dans l'abîme, l'abîme fixe aussi son regard en toi.

 

Friedrich Nietzsche (1844-1900)

in "Par delà le bien et le mal", Edt. Marabout Université,

Verviers, 1975, p. 113 (Maximes et intermèdes). 

___________________________________________________________________

 

 

Nietzsche1882

"Nous sommes tous, chacun à notre manière, des chercheurs de vérité, et nous espérons tous comprendre pourquoi nous sommes là. Tandis que s'échafaude collectivement la montagne de ces explications, chaque génération se hisse sur les épaules de la précédente, et tente vaillament d'atteindre le sommet. Nous ne pouvons prévoir si l'un de nos descendants se retournera un jour pour admirer, depuis la cime, avec une clarté parfaite, l'ampleur et l'élégance de l'Univers".

Brian Greene (1963-),

Professeur de Physique théorique in

"L'Univers élégant", Edt. Gallimard,

Paris, 1999, p. 602.

___________________________________________________________________ 

 

838_universe

"Si quelqu'un t'as offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt du verras passer son cadavre."

Lao Tseu

Milieu du VI ème siècle av. J.-C. – milieu du V ème siècle av. J.-C.

(Contemporain de Confucius)

9d561ba207850e399881df3a487cc29a--eastern-philosophy-pintura-china